BudoSeishinClub
L’objectif de l’Aïkido 

 C’est en effectuant la synthèse de toutes les techniques d’arts martiaux et des valeurs morales que Morihei Ueshiba créa l’Aïkido.
Dépassant l’aspect sportif, cette discipline est essentiellement basée sur une philosophie de non-violence.  
 
Son objectif n’est pas la destruction de l’adversaire, ni même la dissuasion par la crainte, mais au contraire un échange d’énergie propre à désamorcer l’agression et à évacuer la situation de conflit. 
 
L’Aïkido est un engagement sur la voie de l’harmonisation. Il suppose la recherche permanente de l’attitude juste au juste moment, la pureté du geste et de la pensée pour atteindre un idéal de perfection qui allie nature et culture, corps et esprit. 
 
Au travers de sa pratique martiale, l’Aïkido a pour objectif d’améliorer les relations entre les personnes en favorisant le développement harmonieux de chacun. 
Dans cette perspective, c’est à la valorisation mutuelle qu’il convient de s’employer et non à l’affirmation de soi au détriment de l’autre. 
 
C’est la raison pour laquelle l’Aïkido est un art martial non compétitif. 

 
Que veut dire Aïkido ? 
 
Union, unification, harmonie 

KI Energie vitale 

DO Voie, perspective, recherche 
 
AÏKIDO voie de l’unification des énergies  
 
 
 
L’Aïkido, un art martial non violent 

L’Aïkido est un art martial en forme de self défense avec des techniques particulières qui permettent de préserver l’intégrité de l’adversaire. C’est le principe de non-violence qui prédomine.  
Les rôles d’uke (celui qui attaque) et de tori (celui qui est attaqué et qui applique la technique) sont indissociables.  
 
L’Aïkidoka apprend à utiliser la force et l’énergie de son assaillant en la retournant contre ce dernier. Il s’agit de décourager son adversaire et non de le détruire. 
 
Toutes les techniques d’Aïkido s’inscrivent dans une série de mouvements circulaires destinés à rejeter toutes les formes d’agressivité dans le vide. 
 
Ces techniques se pratiquent indifféremment à genoux, debout, à droite, à gauche. 

 
Le principe de travail 

Il convient de considérer l’Aïkido comme un engagement sur une voie (DO en japonais). Il suppose une recherche permanente et un souci constant de perfectionnement tant sur le plan technique, physique que mental ou relationnel. 
 
A ce titre, dans le cadre de la pratique, les rôles d’uke et de tori sont d’égale importance.  
Dans cette même logique et conformément au but de la discipline, chacun doit pratiquer avec le plus de partenaires possibles, représentants des types humains différents par l’âge, la corpulence, le sexe ou le niveau technique. 

 
Les formes de travail 

Omoté et Ura  
 
La plus part des techniques seront étudiées sous leur forme omoté et ura. 
C’est-à-dire un travail technique allant vers l’intérieur (omote) et l’autre vers l’extérieur (ura), deux aspects complémentaires d’une même chose. 
 
En général et globalement, omoté prendra la forme d’une technique qui s’oriente sur le partenaire sans donner à l’attaque la possibilité de se développer. Ura prolongera cette attaque, la détournera et guidera l’action sur l’extérieur du partenaire. 

 
 
Les armes 

Pleinement intégrés dans l’Aïkido, le Jo (bâton), le Ken (sabre en bois), le Tanto (couteau en bois) permettent de nombreux exercices. La pratique des armes permettent de contrôler la distance entre partenaires, le rythme harmonieux, le timing, la concentration, l’attitude. 
Les bénéfices de l’Aïkido 
Il s’agit d’évacuer la tension du quotidien, de se vider de son stress et de combattre tout sentiment d’insécurité.  
L’Aïkido permet une meilleure réaction dans les situations d’agression en supprimant les craintes. Il apporte aussi quelques clés pour avoir tout simplement confiance en soi. Il développe des facultés de concentration et de maîtrise de soi. 
Sur le plan physique, cette pratique développe la souplesse, favorise le relâchement musculaire et améliore le placement du corps. Il a pour but de développer l’endurance, la résistance à la fatigue et il augmente le dynamisme. 
 
Par cette discipline, l’étude technique met en relief des notions essentielles éveillant, 

- le dynamisme (une recherche à partir du mouvement pour devenir plus tonique, plus mobile) 
 
- l’équilibre (notion de centrage du corps, axe du corps, appuis) 
 
- la disponibilité (s’adapter à toutes les formes d’attaque et à différents partenaires) 
 
- la non-opposition (savoir utiliser la force de l’autre, nécessité de souplesse de corps et d’esprit, meilleure utilisation de sa propre énergie) 
 
- le rythme (acquérir un bon timing, de bonnes notions de distance, échange et harmonie avec le partenaire) 
 
- l’attention et le contrôle des tensions (savoir calmer son corps, son esprit, pour lui permettre d’agir d’une manière appropriée) 
 
- Savoir agir, bouger au moment opportun est un des objectifs essentiels de cette pratique.  
 
L’apprentissage de techniques variées est un moyen pour y parvenir.